Jour : 20 février 2018

Championnats interrégionaux de cross : De belles promesses avant Plouay

Les Championnats interrégionaux de cross-country ont permis à des nombreux crossmen et crosswomen du NMA de prendre date pour les France de cross à Plouay dans trois semaines.

Les demi-finales disputées ce week-end dans les labours de Romorantin (Loir-et-Cher) avec les Ligues du Centre-Val de Loire et des Pays de la Loire ont vu les 58 sociétaires de la cité des Ducs réaliser une belle performance d’ensemble. Vingt six d’entre eux, dont les équipes cadettes et seniors femmes, décrochent leur qualification pour le grand rendez-vous national prévu à Plouay le 11 mars. Chez les élites hommes, la course a connu plusieurs rebondissements. Victime d’une violente chute après 100 m de course qui l’a empêché de jouer la gagne, Clément Leduc se contente de la quatrième place au scratch. L’athlète entraîné par Patrice Binelli, au prix d’un bel effort, ne parviendra pas à refaire son retard mais a tout de même trouvé les ressources nécessaires pour partir à la poursuite de la tête de course, échouant à 8 secondes de Yosi Goasdoué, vainqueur à l’arrivée. Il se voit offrir un joli lot de consolation avec le Graal en espoirs.

Le champion d’Europe juniors de cross par équipe sera accompagné de Yann Allichon et de Corentin Lavergne qui se classent respectivement à la 22e et à la 33e place. De longue date, Dimitri Pasquereau avait décidé de faire l’impasse sur les France de cross, ce qui ne l’a pas empêché de prendre la douzième place de la distance courte.

.

Les cadettes et les seniors femmes à Plouay

Julie Lerat monte en valeur et affiche une belle quatorzième place au sein d’une course élite relevée. Victime d’une gastro-entérite la veille, Margaux Conan a lutté avec les forces qu’elle avait et a profité du sillage de sa camarade pour terminer vingt-et-unième. Derrière Mathilde Berthelot (43e) et Frédérique Joussemet (44e) ont rempli leur contrat. Valérie Marqueton-Pérez (68e) et Annie Gaudre (72e) seront également de la partie en terre bretonne.

Chez les cadettes, satisfaction pour Margaux Dubois qui termine vingt-huitième. Anaïs Miclo (39e), Sarah Lebas (42e) et Alice Albouy (43e) complètent l’équipe qui déroche leur sésame pour la grande fête des labours. Le cross court a souri à Marine Le Guilloux qui coupe la ligne d’arrivée au huitième rang.

Grâce à un joli tir groupé autour de la trentième place, les juniors Emma Wittmann (23e), Elise Hergue (33e) et Alice Guillotte (46e) se qualifient. Elles retrouveront dans le Morbihan Gaëtan Peygourdi et Batiste Binelli qui terminent tous les deux à la dix-huitième place respectivement en cadets et en juniors ainsi que Jérôme Joussemet qui se classe treizième en masters. Le Nantes Métropole Athlétisme s’offre plusieurs places d’honneur avec Chloé Duval (37e en minimes), Anthony Gauthier (21e du cross court) et Jan Gutermann (41e en juniors).

Championnats de France Élite en salle : Laura Valette dorée, Jean-Pierre Bertrand bronzé

Les Championnats de France Élite en salle disputés à Liévin ont vu Laura Valette s’offrir le titre national sur 60 m haies et Jean-Pierre Bertrand décrocher la médaille de bronze à la longueur. Coup dur pour Marvin Pistol qui rate la finale pour un centième.

Un large sourire, un point rageur à la lecture de sa performance. Laura Valette a ajouté une ligne de plus à son palmarès déjà long comme le bras. Dimanche, dans le magnifique Arena Couvert de Liévin, la spécialiste des obstacles est sacrée championne de France Élite en salle du 60 m haies. Un titre qui lui avait échappé de justesse, pour quelques millièmes, l’hiver dernier à Bordeaux. Grâce à ses 8″14, soit un centième de plus que son record personnel, la Nantaise n’a laissé aucune chance à ses adversaires en réalisant sa meilleure performance de la saison : « J’avais un peu le statut de favorite, comme l’an passé. Cette fois, je me suis dit que je n’avais pas le choix et que je ne pouvais pas échouer. Heureusement, cela s’est bien terminé ».

Après avoir signé le deuxième chrono en série (8″29), le masque de la championne olympique de la jeunesse en disait long sur sa tension : « Ma saison a vraiment été compliquée, et je n’ai pas fait les chronos que je voulais. J’ai essayé d’oublier les autres courses en me présentant pour la finale, et ça a marché. Mon départ n’était pourtant pas super, et je me suis énervée un peu sur la première et la deuxième haie pour créer de la vitesse. Mais on ne crache pas sur une médaille, car elle fait bien plaisir ! J’ai hâte d’être à cet été, avec encore plus de bagarre… ». Ce titre confirme qu’elle a à la fois le talent et la maturité pour jouer dans la cour des grands. Elle peut déjà se mettre à rêver d’une qualification pour les Europe de Berlin en août.

.

Bronzé, Jean-Pierre Bertrand a tout tenté

Mais qu’il y avait-il d’aussi intéressant à trouver dans le sable de l’Arena Couvert de Liévin samedi après-midi ? Jean-Pierre Bertrand vous le dira certainement. A la lecture des engagés, il fallait un cataclysme pour que l’athlète entraîné par Robert Emmiyan ne monte pas sur la plus haute marche du podium. C’est peut-être le sport qui veut ça, rien n’est jamais acquis. Attendu par ses adversaires, le pensionnaire de l’INSEP signe la même place que lors du dernier rendez-vous national en plein air à Marseille, la troisième. En manque de sensation tout au long du concours, il est pourtant en tête, dès le premier essai avec un bond à 7,45 m. Et il va garder son nom en haut du classement jusqu’au cinquième essai. A ce moment-là, il a vu ses affaires se compliquer lorsque Jonathan Drack, qui se classera second, passe devant lui avec 7,57 m. Juste derrière, le Nantais réalise un centimètre de moins (7,56 m). Lors de l’ultime et dernier bond, le futur gagnant, Guillaume Victorin atterrit à 7,65 m et s’empare de la médaille d’or.

Le Nantais revient du Pas-de-Calais certes content mais quand même frustré. Cependant, cette breloque bronzée n’est certainement pas la moins belle. Dans une discipline où la relève se fait attendre, cette médaille, malgré une performance anecdotique, permet d’entrevoir un avenir doré pour Jean-Pierre Bertrand.

.

Marvin Pistol, une histoire d’un centième

L‘esprit revanchard n’avait plus quitté Marvin Pistol depuis la semaine dernière et sa deuxième place aux championnats de France espoirs de Clermont-Ferrand. Sur les haies hautes, ça se joue souvent de justesse, de quelques centièmes. Les deux premiers des trois séries et les deux meilleurs temps entraient en ligne de compte pour composer la finale. Placé dans la série 2, il se classe troisième et est crédité de 7″88, soit le dernier athlète qualifié au temps. Il restait au vice-champion de France espoirs du 110 m haies à attendre fébrilement le résultat de la troisième et dernière série qui est allée pourtant moins vite que les deux premières. Cruel dénouement pour le sociétaire du NMA qui n’est pas repêché au temps au bénéfice d’un chrono en faveur de Benjamin Sédécias, courant un centième plus vite. Rageant.

.

Bethan Partridge en argent

La sauteuse en hauteur anglaise Bethan Partridge décroche la médaille d’argent des Championnats de Grande-Bretagne derrière l’intouchable Morgan Lake, championne du monde juniors en 2014.

 

Crédit photo : Manu Chapelle / Photoathle.fr