Jour : 7 mai 2018

Interclubs : Vivement le second tour !

Ce dimanche, l’équipe fanion du NMA a parfaitement négocié le 1er tour Interclubs à Angers en récoltant 59 075 unités. À la Roche sur Yon, l’équipe 2 marque 41 033 points tandis que l’équipe 3 est à son niveau et engrange 19 299 points à Nantes. Récit d’une belle journée d’athlétisme.

C’est sûr, quand il fait beau, c’est plus agréable et souvent plus facile de faire de l’athlétisme. Ce dimanche dans les quatre coins des Pays de la Loire, le Nantes Métropole Athlétisme a brillé de mille feux sous le soleil. Tout cela dans une bonne humeur. Avec des juges répartis aux quatre coins du stade, tous les acteurs étaient en place pour une journée réussie. Le spectacle pouvait commencer.

.

L’équipe fanion réussit son entrée en lice

Après avoir terminé à la sixième place en mai 2017, les Nantais sont repartis en campagne avec le même objectif : se trouver dans la partie haute du tableau dans deux semaines pour se maintenir en Elite 2. Avant de penser à cette échéance, il fallait réaliser un maximum de points aujourd’hui à Angers. La journée a souri à l’équipe 1 qui cumule 59 075 points et termine cinquième de sa poule Elite 2. Il s’agit du record du club pour une première manche Interclubs (58 126 points en 2017). Un total qui apporte de la confiance au groupe et lui permet de lancer véritablement sa saison.

Parti en quête de points dans le Maine-et-Loire, c’est exactement ce qu’ont fait les athlètes du NMA, à l’image de Laura Valette. Créditée de 12″24, la Nantaise, spécialiste du 100 m haies, a délaissé les obstacles pour la ligne droite. La championne de France Elite du 60 m haies, qui souhaitait travailler sa vitesse pure, lance sa saison estivale de belle manière.

Plusieurs athlètes ont également été en mesure d’obtenir de précieux points pour l’équipe. Superbe performance de Marvin Pistol qui, en avalant les 10 obstacles en 13″81, réalise la meilleure performance de la journée à la table de cotations avec 1123 unités. Sans surprise, Agnès Raharolahy et Jean-Pierre Bertrand ont fait partie des principaux acteurs. La première nommée boucle le demi-tour de piste en 24″48 et contribue à la victoire du 4×400 m. Le second est flashé à 10″45 sur la ligne droite et s’est envolé à 7,70 m dans le bac à sable. Loin d’être rassasié, le pensionnaire de l’INSEP a pris part au relais 4×100 m. Alignées sur 100 m haies et au saut en hauteur, Cholé Fagon (13″82 et 1,60 m) et Mathilde Coquillaud-Salomon (13″94 et 1,75 m) ont brillamment rempli leur contrat.

 

Satisfaction pour Victoire Gredin-Bour (24″93 sur 200 m) Baptiste Nicolas (48″42 sur 400 m), Clément Leduc (8’33″63 sur 3000 m), Dimitri Pasquereau et Joanne Guyot (1’49″14 et 2’15″24 sur 800 m), Marine Le Guilloux et Léa Navarro (1re et 3e du 1500 m en 4’36″56 et 4’37″57), Margaux Conan et Léa Poli (2e et 4e du 3000 m en 10’15″18 et 10’27″94), Valentin Chablat et Sophie Moysan (24’55″37 sur 5000 m marche et 17’41″36 sur 3000 m marche), Alan Oussénékan et Audrey Nkamsao (55″65 et 60″42 sur 400 m haies), Maïna Pinçon et Jade Dufrene (5,79 m et 5,54 m), Kinley Manga Mbassa et Matthieu Fraud (14,99 m et 13,89 m au triple saut), Alexandre Dipoko-Ewané (1,90 m à la hauteur) et Alexandre Marchand (14″83 sur 110 m haies et 5,20 m à la perche) qui ont donné du poids au total engrangé en terre angevine.

Sans oublier les lanceurs bien sûr, comme Maxime Sauton (48,50 m au marteau), Clément Thomas (51,37 m au javelot), Iris Onumba et Léana Demy (38,41 m et 35,88 m au marteau) et Ariana Koko (28,37 m au disque) qui apportent eux aussi leur pierre à l’édifice.

Même amputé de quelques éléments, le collectif a pu compter sur les nouvelles recrues pour montrer son savoir-faire et son potentiel. Noémie Dambry et Louise Libessart, ont réalisé un joli concours de perche, en franchissant 3,70 m et 3,60 m, tout comme Logan Crenn (4,00 m) Le Président Olivier Jéhannet (12,17 m au poids) est également venu renforcer le collectif nantais, apportant toute son expérience. Les relais, fidèles à leur réputation, ont fait bonne figure sur 4×100 m et 4×400 m en remportant les quatre courses chez les hommes et chez les femmes.

Un classement est procédé au sein des 8 clubs de notre poule en vue du second tour. Les clubs se voient attribuer les points de bonus suivants : 1 000 points au 1er, 900 points au 2e, 800 points au 3e, etc… et 300 points au 8e. En se classant sixième, le NMA récolte 400 points avant son déplacement en Rhône-Alpes. Un petit matelas de sécurité certes mais pas question de relâcher les efforts. Dans quinze jours au Stade Bachelard de Grenoble, théâtre de la Finale Elite 2, nos athlètes auront à cœur de réussir encore une belle performance. Ensemble, toujours.

.

L’équipe 2 en pleine forme 

Avec un total de 41 033 points, l’équipe 2 termine cinquième de sa poule, qui s’est disputé au Stade Jules Ladoumègue de la Roche-sur-Yon. Grâce à cette performance, même s’il est impossible que le collectif de la cité des Ducs monte à l’étage au-dessus en raison du niveau de la division de l’équipe 1, il disputera dans quinze jours les poules finales de montée. De la journée, chez les filles, on retiendra tout particulièrement les 60″21 d’Alana Créantor sur 400 m, les 2’22″28 d’Anaëlle Baudoux sur 800 m et les 14″96 d’Axelle Reppert sur 100 m haies. Chez les garçons, William Vochelet est crédité de 11″35 sur 100 m, Orféo Monganne a couru le 400 m en 50″55 tandis que Brewenn Lappartien a fait bonne figure à la longueur (6,51 m). Une belle homogénéité d’ensemble qui, une fois n’est pas coutume, a fait la force du NMA. 

Quoiqu’il arrive, l’équipe 2 évoluera en N2 l’année prochaine.

.

Les équipes 3 et 4 au rendez-vous

A domicile, sur le Stade Michel Lecointre de Nantes, les équipes 3 et 4 comprenant des  cadets-juniors et des anciens toujours au top, matchaient avec beaucoup de fougue respectivement en région et en promotion. Ils réalisent 19 299 points et 3106 points La plupart des courses leur étaient acquises et le niveau se montrait excellent à l’image de Laurent Cogotti (52″80 sur 400 m), Vincent Barbeau et Laurence Dupont-Alne (9’30’49 et 12’23″15 sur 3 000 m). Quelques faiblesses dans des disciplines techniques mais peu importe, chacun apportait sa contribution en palliant même des absences dans des épreuves inhabituelles.

Vivement le second tour !