Catégorie : Résultats

Championnats du monde Masters : Robert Moumetou et Mickaël Rincé en bronze

Les Championnats du monde Masters (35 à 90 ans) se sont déroulés à Malaga (Espagne), sous une météo caniculaire. Quatre athlètes du Nantes Métropole Athlétisme ont porté haut les couleurs du club à l’image de Robert Moumetou et de Mickaël Rincé qui repartent avec une médaille de bronze dans leur valise.

Ils en avaient fait leur objectif de la saison. Les Mondiaux Masters, du 4 au 16 septembre à Malaga ont notamment permis à Robert Moumetou (M85) de décrocher une superbe médaille de bronze sous le soleil espagnol. Sur la lancée de ses quatre médailles dorées sur 100 m, longueur, disque, et poids aux France à Angers en juin, le sociétaire du NMA boucle la ligne droite en 18″27. Egalement engagé dans les concours de la hauteur et de la longueur, il se classe respectivement cinquième et neuvième avec un saut à 0,98 m et 2,16 m.

Le contingent de la cité des Ducs enregistre une deuxième médaille de bronze pendant la compétition. Et c’est du côté du 4×400 m M45 qu’il faut aller la chercher. Arès une longue et minutieuse préparation, Mickaël Rincé souhaitait revenir d’Andalousie avec une médaille au tour du cou et accrocher le podium avec l’équipe de France. Comme à Lyon en 2015, il remporte la médaille de bronze sur le 4×400 m en 3’33″03 derrière l’Espagne (3’22″04) et la Grande-Bretagne (3’22″32). Il n’est donc pas monté d’un cran sur le podium du rendez-vous mondial mais cette breloque bronzée suffisait largement à son bonheur. On retiendra également son beau parcours sur 800 m où il atteint les demi-finales (2’05″01) après avoir pris la troisième place de sa série (2’07″40).

Belle performance également de Stéphane Reppert (M45) qui intègre le top 8 planétaire sur le 400 m haies avec une septième place en 60″24. L’amélioration de ses chronos entre la série (61″64), la demi-finale (60″64) et la finale, où il était pas idéalement placé au couloir 1, force le respect. Le Nantais réalise un bond à 5,68 m à la longueur et termine treizième. Toujours chez les M45, Stéphane Dudouet prend la septième place de sa série du 400 m haies en 75″36.

Championnats d’Europe handisport : Alexandre Dipoko-Ewane s’offre un deuxième sacre

Alexandre Dipoko-Ewane décroche ce jeudi son deuxième titre consécutif de champion d’Europe de saut en hauteur T47, avec en prime le nouveau record de la compétition avec 1,89 m à Berlin.

Il est tout simplement intouchable. Après deux premières barres sans problème à 1,75 et 1,78 m, Alexandre Dipoko-Ewane a du s’y reprendre par deux fois à 1,81 m. Une hauteur suffisante pour rester seul en compétition. Il continuait d’ailleurs le concours, sans adversaire mais toujours en quête de records. L’athlète de la Team CAFPI a placé la barre à 1,89 m et n’aura eu besoin que de deux tentatives pour la franchir. Une performance synonyme de nouveau record des Championnats d’Europe.

Championnats d’Europe handisport : L’argent du bonheur pour Ronan Pallier

Ronan Pallier décroche la médaille d’argent aux Championnats d’Europe handisport à la longueur T11 avec 6,16 m à Berlin.

Ronan Pallier s’offre une seconde jeunesse avec une médaille d’argent sur le saut en longueur T11, avec un bond à 6,16 m au dernier essai. A 47 ans, le Nantais, que l’on n’avait plus revu avec la tunique bleue depuis 2011, a fait parler l’expérience pour s’envoler loin dans le bac à sable et assumer sa position d’outsider, dans un concours remporté par l’intouchable espagnol Descarrega Puigdevall avec un saut à 6,37 m, nouveau record du championnat. L’approche de la cinquantaine ne semble pas être un frein pour Pallier qui pourrait rêver d’un jubilé aux Jeux de Tokyo dans deux ans.

Crédit photo : Florent Pervillé

Championnats d’Europe : Agnès Raharolahy argentée

Agnès Raharolahy ainsi ses coéquipières ont décroché une magnifique médaille d’argent sur le relais 4×400 m aux Championnats d’Europe de Berlin.

Les Françaises du relais 4×400 m ont bouclé, hier, la sixième soirée des Championnats d’Europe avec une médaille d’argent en 3’27″17. Troisième après le premier relais d’Eléa-Mariama Diarra et de Déborah Sananes. Agnès Raharolahy a pris les choses en main et a placé l’équipe en deuxième position avant de passer la témoin à Floria Gueï. À la lutte jusque dans les derniers mètres avec Justyna Swiety-Ersetic, la Polonaise (3’26″59) a pris le meilleur sur la Française. Cette médaille d’argent remportée est la quatrième breloque consécutive pour les Bleues sur le rendez-vous continental sur 4×400 m. 

« On a mis un peu de temps à montrer notre joie parce que ça reste toujours frustrant de ne pas allé chercher la médaille d’or. C’était l’objectif de ce championnat, de la récupérer parce qu’il y a deux ans à Amsterdam on avait déjà fait deuxième. Individuellement ça n’a pas forcément été facile, on a toutes les quatre été frustrées de notre saison, et bizarrement dans le relais on arrive toujours à sortir une bonne course.  On a réussi à se transcender ce soir (hier) ! », se félicite Agnès Raharolahy.

Si les françaises sont passées tout près de l’or, elles ont également été tout près de réussir l’exploit d’éclipser en 3 minutes, 27 secondes et 17 centièmes, la star brésilienne du PSG, Neymar, avec qui elles partagent la une de l’Equipe ce dimanche.

Championnats d’Europe : Laura Valette en demi-finale

Pour sa première participation aux Championnats d’Europe, Laura Valette a décroché ce mercredi matin son billet pour les demi-finales du 100 m haies.

Laura Valette a réussi son entrée en lice lors du rendez-vous continental de Berlin, à Allemagne. Placée dans troisième série du 100 m haies, la sociétaire de la cité des Ducs a pris la troisième place, directement qualificative pour les demi-finales, dans un chrono de 13″16. La Nantaise, qui réalise le sixième temps du premier tour, a dû s’employer jusqu’à la ligne d’arrivée, malgré une bonne sortie de block. Elle participera demain à 19h25 aux demi-finales !

« Le matin, ça n’est pas trop mon truc. J’ai essayé de me réveiller tôt. J’étais bien à l’échauffement, mais je me suis laissé impressionner par l’événement. Quand j’ai vu les filles à côté de moi, je me suis dit : « Il faut remonter, tu n’as pas le choix ! Je me suis réveillée sur la fin de course. Il faudra faire mieux en demi-finales ».

Championnats de France cadets et juniors : Un collectif en or

Avec la médaille d’or du 4×100 m juniors garçons et les médailles d’argent de William Reppert, sur 100 m, et de Mathilde Coquillaud Salomon, sur 100 m haies et longueur, les Nantais décrochent quatre breloques lors des Championnats de France cadets et juniors de Bondoufle.

Une première breloque est toujours un événement attendu lors d’un championnat national. Celle de William Reppert l’était d’autant plus. Sorti comme une bombe des starting-blocks, le champion de France en salle du 60 m a connu la panne sèche au moment de lâcher les chevaux, dans le deuxième tiers de la course. Ce qui lui coûte la victoire, alors qu’il était jusque-là au coude à coude avec son principal rival qui vient le coiffer au nez et à la barbe… pour un centième : «  Je suis un peu déçu du résultat, la forme y était mais j’ai senti un grand manque d’expérience sur la course. Je n’ai réussi à retrouver mes sensations sur le départ que très tard à cause de mon genou, du coup j’ai pas eu le temps d’appliquer ce que je voulais faire en fin de course pour ce championnat ». 

Son record personnel en 10″56 (+1,9 m/s) est un joli lot de consolation pour lui : « C‘est plutôt bien mais j’aurais dû faire ce chrono en début de saison sans toutes les difficultés rencontrées ». Amoindri par un pépin physique au genou qui a retardé sa préparation aux grandes échéances, le sprinteur entraîné par Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) se satisfait de cette deuxième place : « J’ai pu courir à fond plusieurs courses d’affilée sans avoir mal et ça c’est génial. Au final cela a été la saison la plus difficile que j’ai faite et c’est en prenant compte cela qu’en fait le résultat n’est pas trop mal ».

.

Double médaille d’argent pour Mathilde Coquillaud Salomon 

Le contingent nantais enregistre deux autres médailles individuelles et c’est du côté de Mathilde Coquillaud Salomon qu’il faut aller les chercher. Au moment d’aborder les championnats de France cadets/juniors, la protégée de Mike Falelavaki avait particulièrement envie de briller dans le sud de Paris. Seule athlète nantaise à avoir réalisé le niveau de performance requis pour les championnats du Monde juniors, son chrono de 13″46 (+1.2) réussi lors du 100 m haies lors du Meeting de sélection à Blois ne lui avait toutefois pas ouvert les portes de l’avion vers Tampere. En effet, elle occupait la troisième place du bilan français dans la catégorie. Et seulement deux athlètes par pays et par épreuves peuvent prétendre à une sélection. Après avoir terminé deuxième du 100 m haies en 13″57 (+1,2 m/s) le samedi, elle est allée chercher une seconde médaille d’argent en longueur avec un envol à 5,95 m (+2,4 m/s) le dimanche.

.

Un quatuor doré

Un championnat de France cadets-juniors réussi pour le Nantes Métropole Athlétisme ne peut pas réellement l’être sans avoir ramené une médaille en relais. L’équipe des juniors garçons du 4×100 m de la cité des Ducs a ramené une superbe belle médaille d’or de l’Essonne. Avec dans l’ordre William Reppert, Nathan MoureauxMamadou Fofana et William Vochelet, le quatuor nantais arrivait avec le sixième chrono au bilan national. Après une série bien maîtrisée et une première place en 41″44, le relais orange et bleu pouvait aborder la finale avec confiance.

Mis parfaitement sur orbite par William Reppert, le collectif a ensuite réalisé des transmissions sans la moindre hésitation. Coupant la ligne d’arrivée en 41″31, leur meilleur chrono national de l’année, les Nantais avaient toutes les raisons de sourire à l’arrivée, tout comme la chef d’orchestre Natacha Lappartien : « C’est une très belle et large victoire avec un collectif qui fonctionne depuis 2015 avec des athlètes différents. Cette médaille est pour ma part aussi belle que la première réalisée en 2015 avec les cadets c’est vraiment une énorme satisfaction », se félicite-t-elle.

 

.

Des places de finalistes

Plusieurs athlètes ont parfaitement tenu leur rang en intégrant des places de finalistes à l’image d’Axelle Reppert (4e sur 100 m haies cadettes en 14″07), Maïna Pinçon (5e de la longueur juniors avec 5,72 m), Noémie Dambry (6e de la perche juniors avec 3,65 m), Danaé Demy (6e du javelot juniors avec 38,11 m), Noé Del Proposto (6e de la hauteur cadets avec une barre record à 2,01 m), Valentin Chablat (8e du 10 000 marche juniors en 49’54″21). 

On retiendra également les records personnels de Louise Kremer (11,84 m) au triple saut, de Léana Demy (41,75 m) au marteau, et d’Enzo Joly (50″52) sur 400 m. Belle prestation de Victoire Gredin Bour (12″10) et Camille Reinhard (12″67) sur 100 m. Même constat pour Emma Moinel (11,75 m) au poids et Anaëlle Baudoux (2’21″02) sur 800 m. Enfin, après avoir remporté la série en 47″39, le relais 4×100 m juniors filles, composé d’Alana Créantor, Maïna Pinçon, Mathilde Coquillaud Salomon et Victoire Gredin Bour, termine huitième en finale (49″21).

Laura Valette sur la bonne voie pour Berlin

Laura Valette (13″04) est en progrès sur 100 m haies avec son meilleur chrono de la saison, tout près du niveau de performance requis pour les Championnats d’Europe de Berlin au Meeting de Sotteville-lès-Rouen.

A moins d’une semaine de la révélation de la sélection par la Fédération, la bataille continue de faire rage pour l’attribution des derniers billets. La sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme Laura Valette a égalé son record personnel en 13″04 (+1,3 m/s) hier lors du Meeting de Sotteville-lès-Rouen. La championne olympique de la jeunesse en 2014 réalise le même chrono que lors des Championnats d’Europe par équipes à Lille en 2017. Ce chrono ne lui ouvre toutefois pas encore le portes de l’avion vers Berlin (minima à 12″95) : « Je suis venu aujourd’hui (hier) pour réaliser les minima après une saison qui a été régulière autour des 13″10/15. Je voulais vraiment descendre mon chrono et c’est ce que j’ai réussi à faire », a-t-elle expliqué en zone mixte.

La protégée de Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) a surmonté un départ moyen pour revenir à la lutte pour le podium et terminer deuxième derrière l’Américaine Erica Boguard (12″85) : « Je suis en retard d’accélération donc je ne me mets pas en panique quand je suis derrière, je sais que je l’ai la possibilité de remonter tout au long de la course ». Si l’athlète tricolore est actuellement vingt-troisième au bilan européen, sa régularité chronométrique et sa capacité à répondre présent dans les grands rendez-vous parlent pour elle.

Crédit photo : Nantes Métropole Athlétisme

Championnats de France espoirs et Coupe de France minimes : Des médailles qui valent de l’or

Blessés de longue date cette saison, Marvin Pistol, sur 110 m haies et Léa Navarro, sur 3000 m steeple, décrochent l’argent et le bronze lors des Championnats de France Espoirs et Coupe de France Minimes à Niort.

Visiblement, les sociétaires de la cité des Ducs aiment les obstacles, que ce soit des haies ou des barrières. Les deux disciplines sont bien connues pour être un grand pourvoyeur de médailles pour le NMA dans les grandes compétitions nationales. Et ça n’a pas dérogé à la règle. Amoindris par une blessure une partie de la saison, Marvin Pistol et Léa Navarro ont trouvé les ressources pour se relever. Toujours est-il qu’après deux courses (séries et demi-finales) aux Championnats de France Elite à Albi la semaine dernière, et les trois tours ce week-end, le spécialiste des haies hautes semble bien être revenu à son meilleur niveau. Comme s’il n’avait jamais quitté la piste. Facile vainqueur de sa demi-finale en 13″90, il a accéléré la cadence en finale pour couper la ligne d’arrivée en deuxième position avec 13″82, à seulement un centième du lauréat. Second également l’an dernier à Albi, le protégé de Richard Curzas (CTS Pays de la Loire) a bien l’intention de faire bouger la hiérarchie nationale dans les prochaines années. Prometteur.

Léa Navarro a débarqué à Niort en quête de certitudes mais l’internationale française s’est sublimée dans les Deux-Sèvres. Comme à son habitude… Le podium était ouvert et la spécialiste du 3000 m steeple n’a pas laissé passer l’occasion avec une troisième place en 10’48’59. Il s’agit de sa quatrième médaille nationale sur le steeple.

.

Les jeunes parmi les grands

Toujours chez les espoirs, après quelques pépins physiques qui ne lui ont pas permis de s’exprimer pleinement cet été, Kinley Manga Mbassa arrive à son pic de forme au bon moment et prend la sixième place du triple saut avec 15,44 m (+1,6 m/s), son meilleur bond de l’année. Pas de regrets, il lui aurait fallu améliorer son record (15,67 m) pour monter sur la boite. Neuvième place sur le 5000 m pour Clément Leduc  en 14’59″25 qui n’a pas vraiment été à la hauteur de ses espérances de podium. Dans le bac à sable, Jade Dufrene à la lutte pour un top 8 a mordu trois fois sur la plasticine à la longueur et a vu anéantir toutes ses chances de bien figurer. La fatigue de fin de saison s’est faite sentir.

Habitués à disputer leurs France aux côtés des athlètes engagés dans les championnats nationaux, les espoirs ont changé de camarades de piste. Ils sont désormais accompagnés par les minimes, qui disputaient ce week-end la coupe de France au sein de leurs équipes de Ligue (11e place chez les filles et 12e place chez les garçons). Sur chaque course auquel il s’aligne, Martin Gaudre s’assure une quasi omniprésence sur les podiums. Il décroche la médaille de bronze sur 3000 m marche en 15’43″72. Respectivement cinquième du marteau et du 200 m haies, Léonie Jousselin (37,38 m) et Titouan Gracia (28″28) ont rempli leur contrat. A noter, la huitième place de Morgan Rouzies au disque avec 26,88 m. Maintenant place aux vacances et rendez-vous en septembre pour la reprise des entraînements et briller encore  plus haut la saison prochaine !