Les athlètes du NMA évoquent les Interclubs

Les Interclubs se dérouleront cette année le 6 mai pour le 1er tour et le 20 mai pour le second. A moins d’un mois du début de l’événement, coup de projecteur sur le premier grand rendez-vous de la saison estivale. Agnès Raharolahy, Laura Valette, Jean-Pierre Bertrand, Dimitri Pasquereau et Léa Navarro, qui portent haut les couleurs du NMA depuis de nombreuses années, évoquent leur bonheur de disputer la compétition. 

Les Interclubs ou quand l’athlétisme devient un sport d’équipe. Étape capitale de la saison pour le club, les Interclubs permettent de transformer, le temps de deux dimanches du mois de mai, un sport individuel en sport d’équipe. La compétition permet également de rassembler des athlètes habitués à rouler que pour eux-mêmes. Agnès Raharolahy a fait part de son enthousiasme de participer à l’événement avec les Orange-et-Bleu : « Les Interclubs sont pour la plupart la première compétition de la saison estivale et permettent de la lancer dans une bonne ambiance et sans trop de pression. L’ambiance, l’esprit d’équipe et le challenge sont les maîtres-mots des Interclubs. C’est toujours sympa et stimulant de se transcender pour une équipe dans un sport individuelL’objectif sera de se maintenir ou de monter, et faire une bonne performance individuelle. Tout ça dans la bonne ambiance ! ». 

.

Ensemble, c’est tout

Pour plusieurs athlètes du NMA, le mois de mai coïncide généralement avec cette compétition et ils n’hésitent pas à donner de leur personne, et se mettent au service du collectif. C’est le cas de Laura Valette, championne de France Elite en salle du 60 m haies, pour qui les Interclubs « sont les deux premières courses c’est donc un bon tremplin. Ce qui me plait c’est de partager les émotions avec les gens du club qu’ils soient des athlètes, des bénévoles ou des dirigeants. On donne son maximum pour un résultat collectif et non personnel ce qui rajoute une pression positive. Le maintien du NMA en Elite B serait une bonne réussite et la montée en Elite A ce serait la cerise sur le gâteau ! ».

Le champion de France Elite à la longueur Jean-Pierre Bertrand a expliqué pourquoi il aime tant ce genre de journées : « Les interclubs me permettent d’aborder une compétition en étant concentré mais détendu. L’atmosphère me permet de pouvoir me sentir libéré. Je dois pouvoir travailler sur cette sensation et la retrouver lors de chaque compétition. Dans les interclubs, on tire une sorte de force collective. Ça me motive énormément. Des interclubs réussis, sont des interclubs ou tout le monde a la sensation d’avoir donné le maximum (perfs mais aussi encouragements et disponibilité). C’est le seul moment où peu importe le niveau, on se retrouve face au même objectif et on a tous un rôle à jouer ».

De son côté, Dimitri Pasquereau, champion de France Elite du 800 m en salle, affiche en plus d’une grande détermination, un bon état d’esprit collectif : « Le premier tour permet de retrouver l’ambiance de la piste et de lancer la saison en famille. Le deuxième un peu plus compétitif pour maintenir le club et se jauger individuellement avant les Meetings. L’ambiance, le seul moment où tu cours en équipe et que tu passes deux bonnes journées avec souvent pas mal de souvenirs. J’espère que l’ensemble des athlètes lanceront la saison comme ils le souhaitent et sans blessure ».

Les Interclubs sont une compétition à part dans le paysage athlétique français et notre spécialiste du 3000 m steeple Léa Navarro le rappelle « Les interclubs sont souvent la première compétition de ma saison. J’arrive donc la plupart du temps sans pression. C’est vraiment une belle fête de l’athlétisme. C’est avant tout un moment de cohésion avec le club. Ce qui me plait dans les interclubs c”est le fait qu’on se mélange entre toutes les disciplines. En général les sprinters restent avec les sprinters, les demi-fondeurs aussi et surtout les lanceurs sont isolés. Des bons interclubs ? Un nouveau record de points. Mais surtout que tout le monde prenne du plaisir et donne tout ! ». 

« Ambiance, cohésion, collectif » des mots qui reviennent souvent dans la bouche des sociétaires de la cité des Ducs. Alors, qui a dit que l’athlétisme était un sport individuel ?

.

Retrouvez la répartition des poules prochainement sur www.nmathle.fr.

Crédit photo : KMSP – Stéphane Kempinaire / PhotoAthle – Emmanuel Chapelle