Étiquette : Laura Valette

Laura Valette : « La Marseillaise m’avait manqué »

Cinq et quatre ans après ses victoires au FOJE à Utrecht (Pays-Bas) et aux JOJ à Nanjing (Chine), Laura Valette a remporté sa troisième médaille d’or internationale lors des Jeux Méditerranéens, à Jesolo (Italie). Créditée de 13″11 sur 100 m haies, la Nantaise, déterminée comme jamais, s’affirme et confirme d’année en année. Dès son retour dans la cité des Ducs, elle a répondu à nos questions.

.

Quel était votre forme avant la compétition ?

J’étais très contente d’être sélectionnée à nouveau même si je n’étais pas étonnée, puisque, en effet, certaines de mes concurrentes françaises ne participaient pas à la compétition. J’étais confiante, car je possédais le meilleur chrono sur la discipline. Néanmoins sur place, nous avons appris que nous allions disputer une finale directe, ce qui n’était pas prévu initialement sur le programme. J’étais donc un peu stressée car je n’avais pas le droit à l’erreur.

Comment avez-vous abordé votre course ? 

Sur la compétition, les couloirs étaient tirés au hasard. Je me suis donc retrouvée au couloir numéro 8 et ma concurrente principale qui détenait le deuxième meilleur chrono en 13’’42, se trouvait dans le couloir numéro 1. Je n’avais donc aucun moyen de la voir et d’être à la bagarre avec elle. J’ai dû me concentrer uniquement sur ma course.

Aviez-vous un objectif chronométrique ?

Mon entraîneur, Richard Cursaz, et moi-même n’avions pas fixé d’objectif chronométrique, puisque cela signifie pour nous de se mettre des barrières. Lors de cette compétition notre objectif principal était de remporter la médaille et bien évidemment de se faire plaisir dans la course tout en portant le maillot de l’équipe de France.

Avec un peu de recul, quel regard portez-vous sur votre saison estivale, avec notamment ce titre en Elite sur 60 m haies ?

Toute ma saison hivernale était basée principalement sur une préparation pour l’été. Grâce à mon titre sur 60 m haies aux championnats en France Élite cet hiver, je suis devenue plus confiante et je sais aussi que je suis capable de me surpasser. Je réalise de bons chronos à chaque compétition, ce qui montre ma régularité.

Après 12 sélections jeunes/seniors, quel est votre plus beau souvenir avec l’équipe de France ?

Mon plus beau souvenir après toutes mes sélections, est forcément ma victoire au Jeux Olympiques de la jeunesse qui est une compétition à part entière où j’en ai pris plein la vue. Pour moi, c’était un petit pas vers le monde des grands. Malgré le stress qui était très présent, il y avait une très bonne ambiance. Je pense que le jour où je ressentirais ce même stress, sera le jour où je referais les Jeux Olympiques, mais chez les plus grands cette fois-ci.

Vous avez remporté votre troisième titre international ce week-end. La Marseillaise vous a-t-elle manqué ?

Bien évidement la Marseillaise m’avait manqué. Lorsque je l’ai entendue, j’étais très fière de porter le maillot de l’équipe de France. La réécouter à nouveau pour soi-même est la récompense de nombreuses années d’acharnement à l’entraînement, avec l’aide de mon coach, Richard Cursaz et de mon groupe, qui m’encourage à chaque compétition.

FOJE : Festival olympique de la jeunesse européenne

JOJ : Jeux Olympiques de la Jeunesse

Propos recueillis par Maïna Pinçon pour www.nmathle.fr

Diamond League de Rome : Laura Valette dans les starting-blocks

Laura Valette s’alignera demain au Meeting Diamond League de Rome sur 100 m haies. Une compétition qui la fait basculer dans une autre dimension.

Voici une belle histoire comme on les aime en athlétisme. On le sait depuis quelques années maintenant, Laura Valette fait partie du gratin national sur les haies hautes. La championne de France Elite en salle cet hiver est désormais prête à changer de dimension. Détentrice d’un beau record personnel en 13″04 sur 100 m haies, la Nantaise n’avait a priori que peu de chance de participer à un Meeting de Diamond League. La sociétaire de la cité des Ducs a bénéficié d’un heureux concours de circonstances lorsqu’un couloir s’est libéré pour la réunion italienne de demain. L’invitation a en effet été reçue à bras ouverts et avec enthousiasme par la principale intéressée : « Je suis vraiment contente et surprise de rentrer sur ce meeting, surtout avec un tel plateau ».

La compétition se compose de 14 meetings qui se disputent de mai à septembre à travers le monde. Ces grands rendez-vous permettent aux meilleurs athlètes de la planète de se mesurer dans leur discipline respective : « C’est à la fois stressant et excitant mais ça devrait être une belle expérience qui j’espère amènera un bon chrono », s’enthousiasme-t-elle. Elle aura une occasion en or de claquer une belle performance lors d’un 100 m haies royal, avec la présence des Américaines Brianna Rollins-McNeal et Dawn Harper-Nelson.

Malgré la forte concurrence, Laura Valette sera attendue et son chrono sera regardé de près !

Le Meeting de Rome est à suivre en direct jeudi sur SFR Sport 1 à partir de 20h.

Découvrez la start-list, en cliquant ici.

Résultats du week-end : Laura Valette, Marvin Pistol et Agnès Raharolahy assurent

Laura Valette (100 m haies), Marvin Pistol (110 m haies) et Agnès Raharolahy (250 m) ont monté tous les trois sur le podium du Meeting de Montgeron. Le benjamin Dejan Ottou et la minime Lomane Mesnil sont sacrés champions départementaux de triathlon à Nantes. 

Comme de coutume, le Stade Pierre de Coubertin de Montgeron a accueilli ce dimanche la première étape du circuit des meetings Elite 2018. Après avoir bouclé sa série en 13″26 (+2,3 m/s), Laura Valette a accéléré la cadence en finale avec 13″14, réalisant la plus belle rentrée sur 100 m haies de sa jeune carrière. La Nantaise monte sur la troisième marche du podium. Dans la même épreuve, Chloé Fagon se classe sixième en séries avec 14″21 (+0,5 m/s). Sur la lancée de ses 13″81 à Angers Marvin Pistol décroche également la troisième place des haies hautes masculines avec 14″02. Un peu plus tôt en séries, le vice-champion de France espoirs ce hiver est crédité de 13″94 avec un vent légèrement favorable de 2,2 m/s. 

Agnès Raharolahy repart de l’Essonne avec la médaille de bronze sur 250 m en 31″60 et une médaille dorée sur 150 m en 18″37. Enfin, le champion de France juniors du 60 m William Reppert a fait une belle rentrée sur la ligne droite avec 10″79 (+1,5 m/s). Ils auront l’occasion une nouvelle fois de montrer leur grande forme dimanche à Grenoble lors de la finale Elite 2.

.

Dejan Ottou et Lomane Mesnil triomphent

Disputés à Nantes au Stade Michel Lecointre, les Départementaux de triathlon benjamins et minimes ont vu un fort contingent de nos petits champions en nombre de 103. On soulignera tout particulièrement la victoire de Dejan Ottou chez les benjamins et de Lomane Mesnil chez les minimes filles. Le premier nommé n’a pas fait de détail grâce à un bon 100 m (11″87), un saut en longueur mesuré à 5,37 m et un jet à 9,74 m au poids. De son côté, Lomane Mesnil se pare d’or avec notamment un prometteur 7’28″36 sur 2000 m. Ses camarades Juliette Bourogaa (6e, 96 pts) et Romane Dubois (11e, 83 pts) profitent de son sillage. Intéressant tir groupé des benjamines filles avec Lya Mahé (9e, 85 pts), Jeanne Pasques (10e, 85 pts), Stella Gaudy (11e, 83 pts) et Mathilde Harent (13e, 82 pts). En benjamin, Tanguy Le Jaille se classe onzième et premier Nantais avec 75 unités. Chez les minimes, Franck Engolo Ngoa termine sixième avec 93 points. Suivent Clément Rondepierre (10e, 90 pts), Arthur Baros (16e, 85 pts) et Morgan Rouzies (17e, 84 pts). 

A noter les excellentes performances individuelles du minime Martin Gaudre sur 3000 m marche (15’49″90) et de la minime Léonie Jousselin qui expédie son marteau juste en-dessous dessous des 40 mètres (39,93 m). Les relais, fidèles à leur réputation, ont fait bonne figure en dérochant l’or sur le 4×60 m benjamins (33″85) et sur le 4×60 m minimes filles (31″31)..

A Tours, Alexandre Bourguignon est sacré vice-champion régional de l’octathlon minimes avec 3638 points. Enfin, lors du Meeting Régional se Saint Barthélemy d’Anjou Jade Dufrene (5,71 m) à la longueur et Noémie Dambry (3,70 m) à la perche ont donné satisfaction.

Championnats de France Élite en salle : Laura Valette dorée, Jean-Pierre Bertrand bronzé

Les Championnats de France Élite en salle disputés à Liévin ont vu Laura Valette s’offrir le titre national sur 60 m haies et Jean-Pierre Bertrand décrocher la médaille de bronze à la longueur. Coup dur pour Marvin Pistol qui rate la finale pour un centième.

Un large sourire, un point rageur à la lecture de sa performance. Laura Valette a ajouté une ligne de plus à son palmarès déjà long comme le bras. Dimanche, dans le magnifique Arena Couvert de Liévin, la spécialiste des obstacles est sacrée championne de France Élite en salle du 60 m haies. Un titre qui lui avait échappé de justesse, pour quelques millièmes, l’hiver dernier à Bordeaux. Grâce à ses 8″14, soit un centième de plus que son record personnel, la Nantaise n’a laissé aucune chance à ses adversaires en réalisant sa meilleure performance de la saison : « J’avais un peu le statut de favorite, comme l’an passé. Cette fois, je me suis dit que je n’avais pas le choix et que je ne pouvais pas échouer. Heureusement, cela s’est bien terminé ».

Après avoir signé le deuxième chrono en série (8″29), le masque de la championne olympique de la jeunesse en disait long sur sa tension : « Ma saison a vraiment été compliquée, et je n’ai pas fait les chronos que je voulais. J’ai essayé d’oublier les autres courses en me présentant pour la finale, et ça a marché. Mon départ n’était pourtant pas super, et je me suis énervée un peu sur la première et la deuxième haie pour créer de la vitesse. Mais on ne crache pas sur une médaille, car elle fait bien plaisir ! J’ai hâte d’être à cet été, avec encore plus de bagarre… ». Ce titre confirme qu’elle a à la fois le talent et la maturité pour jouer dans la cour des grands. Elle peut déjà se mettre à rêver d’une qualification pour les Europe de Berlin en août.

.

Bronzé, Jean-Pierre Bertrand a tout tenté

Mais qu’il y avait-il d’aussi intéressant à trouver dans le sable de l’Arena Couvert de Liévin samedi après-midi ? Jean-Pierre Bertrand vous le dira certainement. A la lecture des engagés, il fallait un cataclysme pour que l’athlète entraîné par Robert Emmiyan ne monte pas sur la plus haute marche du podium. C’est peut-être le sport qui veut ça, rien n’est jamais acquis. Attendu par ses adversaires, le pensionnaire de l’INSEP signe la même place que lors du dernier rendez-vous national en plein air à Marseille, la troisième. En manque de sensation tout au long du concours, il est pourtant en tête, dès le premier essai avec un bond à 7,45 m. Et il va garder son nom en haut du classement jusqu’au cinquième essai. A ce moment-là, il a vu ses affaires se compliquer lorsque Jonathan Drack, qui se classera second, passe devant lui avec 7,57 m. Juste derrière, le Nantais réalise un centimètre de moins (7,56 m). Lors de l’ultime et dernier bond, le futur gagnant, Guillaume Victorin atterrit à 7,65 m et s’empare de la médaille d’or.

Le Nantais revient du Pas-de-Calais certes content mais quand même frustré. Cependant, cette breloque bronzée n’est certainement pas la moins belle. Dans une discipline où la relève se fait attendre, cette médaille, malgré une performance anecdotique, permet d’entrevoir un avenir doré pour Jean-Pierre Bertrand.

.

Marvin Pistol, une histoire d’un centième

L‘esprit revanchard n’avait plus quitté Marvin Pistol depuis la semaine dernière et sa deuxième place aux championnats de France espoirs de Clermont-Ferrand. Sur les haies hautes, ça se joue souvent de justesse, de quelques centièmes. Les deux premiers des trois séries et les deux meilleurs temps entraient en ligne de compte pour composer la finale. Placé dans la série 2, il se classe troisième et est crédité de 7″88, soit le dernier athlète qualifié au temps. Il restait au vice-champion de France espoirs du 110 m haies à attendre fébrilement le résultat de la troisième et dernière série qui est allée pourtant moins vite que les deux premières. Cruel dénouement pour le sociétaire du NMA qui n’est pas repêché au temps au bénéfice d’un chrono en faveur de Benjamin Sédécias, courant un centième plus vite. Rageant.

.

Bethan Partridge en argent

La sauteuse en hauteur anglaise Bethan Partridge décroche la médaille d’argent des Championnats de Grande-Bretagne derrière l’intouchable Morgan Lake, championne du monde juniors en 2014.

 

Crédit photo : Manu Chapelle / Photoathle.fr

Meeting de Paris Indoor : L’athlétisme et la fête

Dans un Accor Hotels Arena surchauffé, le Meeting de Paris Indoor a tenu toutes ses promesses. Laura Valette, Jean-Pierre Bertrand et Marvin Pistol réalisent une prestation d’ensemble très réussie.

L’événement illustre la confiance de la FFA pour les jeunes athlètes prometteurs en leur permettant de montrer leurs talents. Devant plus de 5 000 personnes, Laura Valette s’est mise en évidence. Saignante dès les séries du 60 m haies (8″21), la sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme est récompensée par une quatrième place en finale avec un chrono de 8″18, sa meilleure performance de l’hiver : « Je suis satisfaite de cette course, on était bien à la bagarre avec les filles. Je termine quatrième donc c’est toujours compliqué de terminer à cette place. Le prochain objectif sera de remporter les France espoirs ce week-end », déclarait-elle au micro de SFR Sport mercredi soir. Valeur sûre des haies hautes, on n’en attendait pas moins de la hurdleuse française qui confirme ainsi qu’elle sera une prétendante très sérieuse au titre national à Liévin : « J’espère y faire quelque chose ». La victoire revient à l’Ukrainienne Hanna Plotitsyna en 8″16.

.

Jean-Pierre Bertrand en finale

La FFA avait décidé de tester un nouveau format de compétition au saut en longueur, avec trois premiers essais suivis de deux demi-finales et d’une finale, lors desquelles les compteurs étaient remis à zéro. Vainqueur de sa demie (7,57 m), Jean-Pierre Bertrand n’a rien pu faire lors de son ultime duel face au Sud-Africain Luvo Manyonga qui retombe à 8,32 m. Une performance à seulement quatre centimètres du record d’Afrique indoor du Ghanéen Ignisious Gaisah. Un peu plus tôt, le pensionnaire de l’INSEP bondit à 7,76 m, son meilleur saut de la soirée : « Cela ne s’est pas passé comme je l’espérais mais j’ai déjà hâte d’être aux France Élite. D’ici là, je dois corriger les points techniques que je n’ai pas réussis à mettre en place », raconte le champion de France Élite 2016 au micro de SFR Sport mercredi soir.

Si Laura Valette et Jean-Pierre Bertrand attendaient cette réunion parisienne depuis des mois, Marvin Pistol a été invité mardi soir à participer à la fête qui se déroulait le lendemain. L’invitation a en effet été reçue à bras ouverts et avec enthousiasme par le principal intéressé. Le néo-nantais se classe quatrième de sa série du 60 m haies en 8″00.  S’il n’a pas trouvé la clef pour améliorer son record personnel (7″84), cette honorable prestation lui permet d’aborder sereinement la suite, en particulier les Championnats de France espoirs à Aubière prévus ce week-end.

Crédit photo : Julien Caillaud

Trois nantaises en stage de préparation

Avant de lancer leur saison 2018, Agnès Raharolahy et Laura Valette sont actuellement à Agadir (Maroc) tandis que Léa Navarro est à Monte Gordo (Portugal).

Il y a le ciel, le soleil et la mer. Malgré un décor de carte postale, Agnès Raharolahy, Laura Valette et Léa Navarro ne se sont pas autorisées quelques jours de vacances. Les meilleurs sprinteurs et hurdlers français sont arrivés à Agadir (2 au 14 janvier) et il n’y a pas à dire, la ville offre de nombreux arguments pour séduire les athlètes. Le site est apprécié pour la douceur de son climat et pour la beauté de son littoral.  Au menu quotidien, de la musculation, des soins et des séances plus spécifiques. Pour la compétition, Laura Valette fera sa rentrée sur 60 m haies à Nantes le 20 janvier prochain tandis qu’Agnès Raharolahy jouera exceptionnellement le lièvre de luxe sur 800 m.

 

– Initiation Pilates – #pilates #mercileskinés #laurarigolepastrop 📸 @pascalmartinot

Une publication partagée par Agnès Raharolahy (@agnes_raharolahy) le

Léa Navarro est partie à Monte Gordo, sur la côte portugaise pour un stage hors cadre fédéral. La spécialiste du 3000 m steeple profite des installations magnifiques, des conditions climatiques excellentes et des parcours en nature de toute beauté pour commencer le travail spécifique. Cela permettra à la finaliste des Europe espoirs de Bydgoszcz (Pologne) d’émerger lors de ses premières compétitions hivernales.

Laura Valette en stage national à Marseille

Après avoir brillé avec le maillot nantais tout comme avec le maillot tricolore cette année, Laura Valette était en stage fin octobre à Marseille au Stade Delort pour une semaine de travail intensif avec les entraîneurs fédéraux.

La direction technique de la Fédération française d’athlétisme a organisé un stage pour l’équipe de France dans la cité phocéenne. Une trentaine d’athlètes y ont été invités du 27 octobre au 4 novembre pour effectuer un premier stage afin de préparer l’Euro 2018 qui aura lieu à Berlin. En attendant, place à l’entraînement pour Laura Valette : « Ça fait du bien après quelques semaines d’entraînement à Nantes de prendre un peu le large. J’ai pu m’entraîner avec le soleil et avoir d’autres points de vue d’entraîneurs tout en ayant un accès aux kinés pour les soins ». La hurdleuse nantaise qui incarne le futur de l’équipe de France dans la discipline a bien préparé le début de la saison avec de belles échéances à venir tout l’hiver : « J’ai pu échanger avec les athlètes qui étaient présentes ce qui a créé une bonne ambiance entre nous. Donc que du positif, maintenant je retourne au travail à fond à Nantes où je suis contente de retrouver mon groupe ainsi que Richard Cursaz ».

Pas de répit pour Mathilde Coquillaud-Salomon et William Reppert qui, à peine fini le stage de Boulouris (voir notre article), ont enchainés dans la foulée avec ce stage.

Crédit photo : Emmanuel Chapelle (PhotoAthle)

 

Stage à Marseille. La préparation est plus agréable avec le soleil ☀ 📸 @sosondama

Une publication partagée par Laura Valette (@valette_laura) le