Étiquette : William Reppert

Championnats de France cadets et juniors : Un collectif en or

Avec la médaille d’or du 4×100 m juniors garçons et les médailles d’argent de William Reppert, sur 100 m, et de Mathilde Coquillaud Salomon, sur 100 m haies et longueur, les Nantais décrochent quatre breloques lors des Championnats de France cadets et juniors de Bondoufle.

Une première breloque est toujours un événement attendu lors d’un championnat national. Celle de William Reppert l’était d’autant plus. Sorti comme une bombe des starting-blocks, le champion de France en salle du 60 m a connu la panne sèche au moment de lâcher les chevaux, dans le deuxième tiers de la course. Ce qui lui coûte la victoire, alors qu’il était jusque-là au coude à coude avec son principal rival qui vient le coiffer au nez et à la barbe… pour un centième : «  Je suis un peu déçu du résultat, la forme y était mais j’ai senti un grand manque d’expérience sur la course. Je n’ai réussi à retrouver mes sensations sur le départ que très tard à cause de mon genou, du coup j’ai pas eu le temps d’appliquer ce que je voulais faire en fin de course pour ce championnat ». 

Son record personnel en 10″56 (+1,9 m/s) est un joli lot de consolation pour lui : « C‘est plutôt bien mais j’aurais dû faire ce chrono en début de saison sans toutes les difficultés rencontrées ». Amoindri par un pépin physique au genou qui a retardé sa préparation aux grandes échéances, le sprinteur entraîné par Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) se satisfait de cette deuxième place : « J’ai pu courir à fond plusieurs courses d’affilée sans avoir mal et ça c’est génial. Au final cela a été la saison la plus difficile que j’ai faite et c’est en prenant compte cela qu’en fait le résultat n’est pas trop mal ».

.

Double médaille d’argent pour Mathilde Coquillaud Salomon 

Le contingent nantais enregistre deux autres médailles individuelles et c’est du côté de Mathilde Coquillaud Salomon qu’il faut aller les chercher. Au moment d’aborder les championnats de France cadets/juniors, la protégée de Mike Falelavaki avait particulièrement envie de briller dans le sud de Paris. Seule athlète nantaise à avoir réalisé le niveau de performance requis pour les championnats du Monde juniors, son chrono de 13″46 (+1.2) réussi lors du 100 m haies lors du Meeting de sélection à Blois ne lui avait toutefois pas ouvert les portes de l’avion vers Tampere. En effet, elle occupait la troisième place du bilan français dans la catégorie. Et seulement deux athlètes par pays et par épreuves peuvent prétendre à une sélection. Après avoir terminé deuxième du 100 m haies en 13″57 (+1,2 m/s) le samedi, elle est allée chercher une seconde médaille d’argent en longueur avec un envol à 5,95 m (+2,4 m/s) le dimanche.

.

Un quatuor doré

Un championnat de France cadets-juniors réussi pour le Nantes Métropole Athlétisme ne peut pas réellement l’être sans avoir ramené une médaille en relais. L’équipe des juniors garçons du 4×100 m de la cité des Ducs a ramené une superbe belle médaille d’or de l’Essonne. Avec dans l’ordre William Reppert, Nathan MoureauxMamadou Fofana et William Vochelet, le quatuor nantais arrivait avec le sixième chrono au bilan national. Après une série bien maîtrisée et une première place en 41″44, le relais orange et bleu pouvait aborder la finale avec confiance.

Mis parfaitement sur orbite par William Reppert, le collectif a ensuite réalisé des transmissions sans la moindre hésitation. Coupant la ligne d’arrivée en 41″31, leur meilleur chrono national de l’année, les Nantais avaient toutes les raisons de sourire à l’arrivée, tout comme la chef d’orchestre Natacha Lappartien : « C’est une très belle et large victoire avec un collectif qui fonctionne depuis 2015 avec des athlètes différents. Cette médaille est pour ma part aussi belle que la première réalisée en 2015 avec les cadets c’est vraiment une énorme satisfaction », se félicite-t-elle.

 

.

Des places de finalistes

Plusieurs athlètes ont parfaitement tenu leur rang en intégrant des places de finalistes à l’image d’Axelle Reppert (4e sur 100 m haies cadettes en 14″07), Maïna Pinçon (5e de la longueur juniors avec 5,72 m), Noémie Dambry (6e de la perche juniors avec 3,65 m), Danaé Demy (6e du javelot juniors avec 38,11 m), Noé Del Proposto (6e de la hauteur cadets avec une barre record à 2,01 m), Valentin Chablat (8e du 10 000 marche juniors en 49’54″21). 

On retiendra également les records personnels de Louise Kremer (11,84 m) au triple saut, de Léana Demy (41,75 m) au marteau, et d’Enzo Joly (50″52) sur 400 m. Belle prestation de Victoire Gredin Bour (12″10) et Camille Reinhard (12″67) sur 100 m. Même constat pour Emma Moinel (11,75 m) au poids et Anaëlle Baudoux (2’21″02) sur 800 m. Enfin, après avoir remporté la série en 47″39, le relais 4×100 m juniors filles, composé d’Alana Créantor, Maïna Pinçon, Mathilde Coquillaud Salomon et Victoire Gredin Bour, termine huitième en finale (49″21).

Agnès Raharolahy et William Reppert se préparent déjà pour Paris 2024

C’est parce que le Nantes Métropole Athlétisme encourage ses athlètes vers le haut niveau qu’il a décidé d’accompagner dès maintenant Agnès Raharolahy et William Reppert vers la route de Paris 2024.

Coup d’envoi de six ans de travail pour Agnès Raharolahy afin de préparer les Jeux Olympiques de Paris 2024. Dans le cadre d’une accélération de la professionnalisation du premier sport olympique, la Nantaise a d’ores et déjà acté son partenariat avec le club et bénéficie d’un statut d’« apprentie professionnelle ». Cette collaboration rentre dans la cadre de la politique de haut niveau du club afin que la spécialiste du tour de piste puisse disposer des moyens financiers nécessaires à son parcours d’athlète.

La Fédération a lancé un appel à projets professionnels auquel William Reppert a répondu à la fin du mois d’avril. Le principe ? Proposer un accompagnement sur le long terme, notamment financier, autour d’un projet sportif et surtout professionnel. S’il est sélectionné, il bénéficiera d’un soutien financier de la part de la FFA, du club et d’une entreprise partenaire, pour une durée minimum de 18 mois. Et le champion de France juniors du 60 m cet hiver serait accompagné par trois tuteurs : un membre de son club, un salarié de l’entreprise et un grand champion. Le début de l’accompagnement des athlètes débuterait en septembre prochain.

Crédit photo : Manu Chapelle (Athle Photo)

Match international en salle : William Reppert brille à domicile

William Reppert a brillé à domicile lors du Match international à Nantes en remportant le 60 m en 6″77, son nouveau record personnel. L’équipe de France mixte s’est également imposée face à l’Allemagne et à l′Italie. 

Si le Match international est une épreuve collective qui permet aux 3 pays en lice de se mesurer, c’est aussi l’occasion pour les athlètes tricolores de conclure une saison hivernale en beauté en individuel. C’est le cas de William Reppert qui décroche la victoire sur la ligne droite en 6″77, synonyme de nouveau record personnel (ancien 6″80) : « J’ai eu peur parce que j’ai loupé mes deux premiers appuis au départ. Je suis agréablement surpris, je ne pensais pas battre mon record comme ça avec cette erreur. C’est un bon record hivernal ». Avec la manière, puisqu’un peu plus tôt dans la journée, le récent champion de France junior avait déjà dominé les débats en séries en 6″83 : « Pour le coup, c’est la fin de course où j’ai un peu pêché, mes appuis n’étaient pas assez brefs au sol. En finale je me suis focalisé sur cette dernière partie et ça s’est passé comme je le voulais ».

.

Victoire sur le relais 4×200 m

Une heure et demi plus tard, William Reppert était dans les starting-blocks pour le relais 4×200 m. Il a mis les Bleuets sur orbite et la France termine en beauté la compétition avec la première place en 1’28″24. Le sociétaire de la cité des Ducs aime courir devant ses proches, à domicile. En 2016 et en 2017, il était déjà monté sur la troisième marche du podium des France jeunes respectivement en catégorie cadets et juniors. Le public de connaisseurs du Stadium Pierre-Quinon, massé en grande partie dans la ligne droite, appréciait à sa juste valeur cet exploit.

Plusieurs autres athlètes ont été en mesure de faire le plein de points pour la France. Les garçons prennent la première place par équipes devant l’Allemagne et l’Italie, alors que les filles se classent deuxième derrière l’Allemagne. En équipe mixte, la France l’emporte avec 207 points devant l’Allemagne (171,5 points) et l’Italie (162,5 points).

Championnats de France cadets-juniors en salle : William Reppert attendait son heure

Aux Championnats de France cadets-juniors en salle à Val-de-Reuil ce week-end, William Reppert s’est illustré en décrochant la médaille d’or sur le 60 m juniors et l’argent sur le relais 4×200 m.

C’est l’une des belles histoires que seul le sport peut nous offrir. Le 30 juin dernier à Dreux à l’occasion des championnats de France la fête a tourné au cauchemar pour William Reppert. « Podiumable » en puissance sur le 100 m juniors après une demi-finale enlevée en 10’’77, le sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme était privé de la finale par… un sauteur en longueur. Alors que le premier peaufinait, tête baissée, sa sortie des starting-blocks à quelques secondes de la grande finale, le second traversait la piste sans regarder pour prendre les derniers conseils de son coach avant les qualifs de la longueur juniors. Le choc est violent et met KO le Nantais lancé à plus de 30 km/h. Nez ensanglanté, œil tuméfié et important mal de tête qui laissent un grand vide dans le couloir 4.

Comme quoi, dans le sport, il y a quand même une justice. Même si cette péripétie ne l’a pas privé d’une sélection pour les championnats d’Europe à Grosseto (Italie) sur le relais 4×100 m trois semaines plus tard, l’athlète entraîné par Richard Cursaz (CTS Pays de la Loire) avait une revanche à prendre ce week-end. Son esprit de guerrier a fait toute la différence pour décrocher le titre national sur 60 m en 6″80 : « Je suis heureux du résultat de cette finale, mais le reste de la journée me laisse un peu sur ma faim. J’ai peiné lors des séries et des demi-finales. Je pense que j’étais trop nerveux, et je n’arrivais pas à mettre les choses dans le bon ordre. En finale, c’était mieux, mais j’ai perdu du temps en voulant casser trop tôt, à dix mètres de la ligne. Bon, je m’étais fixé comme objectif de faire 6’’79 ou moins, donc ce n’est pas si mal. Au moins, j’ai mon premier titre de champion de France ».

William Reppert l’acharné a beau tenir sa revanche. Il n’a pas l’intention de baisser pavillon.

Crédit photo : Manu Chapelle (PhotoAthle)

Mathilde Coquillaud-Salomon et William Reppert en stage national à Boulouris

Mathilde Coquillaud-Salomon et William Reppert, accompagnés par leur coach Mike Falélavaki et Natacha Lappartien, sont actuellement en stage national au CREPS de Boulouris avec les athlètes des Équipes de France jeunes.