Interview croisée : Clément Leduc et Raphaël Thomas

Les vacances d’été riment souvent avec repos, détente et relaxation mais pour deux athlètes du NMA, été rime avec entraînements. Clément Leduc et Raphaël Thomas, partis tous les deux à Font-Romeu début août pour maintenir un rythme soutenu durant cette période, nous racontent leur expérience personnelle. Interview croisée.


Perché à 1800 m d’altitude, Font-Romeu est LA destination pour l’entraînement en France et en Europe et attire certains des meilleurs demi fondeurs de l’Hexagone et marathoniens du monde.


NMA : Pourquoi avoir participé à ce stage à Font-Romeu ?

Clément Leduc : Pour reprendre plus vite, plus sérieusement que chez moi, dans un contexte où l’entraînement est une priorité après avoir profité du mois de juillet à penser à autres choses. Et bien évidemment commencer le mois de septembre en profitant des bienfaits de l’attitude.

Raphaël Thomas : Les raisons sont multiples, mais principalement sportives. Je savais qu’il y avait un centre d’entraînement en altitude là-bas. Je sortais de blessure et je voulais donc en profiter pour retrouver la forme, mais aussi pour m’initier au triathlon. Je voulais également aussi découvrir la région que je connaissais peu voire pas du tout.

 

Quelle était l’ambiance lors de ce stage ?

C.L : C’était une très bonne ambiance, à la fois du sérieux, avec de la motivation et beaucoup de kilomètres parcourus, mais aussi de la détente parce que c’est aussi en quelque sorte des vacances.

R.T : L’ambiance était super, je ne logeais pas dans les appartements du CREPS/CNEA mais à Bolquère une petite ville pas loin de Font-Romeu. Le Centre National d’Entraînement en Altitude (CNEA) est vraiment bien on est entouré de grands champions et ça motive vraiment ! J’ai eu la chance de voir par exemple Mo Farah ou Mahiedine Mekhissi s’entraîner, et plein d’autres encore. Ils sont très accessibles et c’est vraiment agréable de s’entraîner en compagnie d’athlètes de ce niveau.
 

Avec qui as-tu effectué ton entraînement ?

C.L : La plupart de mes entraînements ont été effectué avec Yosi Goasdoue et Adrien Guiomard, ainsi que Mickael Gras. Mais nous étions souvent en groupe, Adrien Pajal et Clément Anglada et leurs amis se joignaient souvent à nous, ainsi que Hassan Chadhi avec qui nous avons partagé quelques footings

R.T : Quand je suis arrivé au CNEA on m’a proposé de rencontrer Pierre Pompili un entraîneur de Triathlon mais aussi d’athlétisme à Font-Romeu qui dirige le groupe « TRI.DU.A ». Cela a tout de suite collé et j’étais motivé pour rejoindre le groupe. Là-bas je me suis entraîné avec des athlètes/ triathlètes de haut niveau, ça me poussait à me donner à fond mais c’était super parce qu’ils ils n’hésitaient pas à me conseiller.
 

Quels sont les entraînements que tu as suivis ?

C.L : J’ai fait beaucoup de footing plus ou moins long (45′-1h20). Plusieurs séances de côtes et séances VMA sur piste (300m – 400m), ainsi qu’un fartlek (8×2’30), tout ça accompagné de séances de musculation et gainage.
R.T :  Durant les deux semaines je me suis principalement entraîné en natation, n’étant pas nageur à l’origine j’avais vraiment besoin de mettre l’accent dessus afin de me mettre à niveau techniquement. J’avais deux heures de natation presque tous les jours, j’ai eu un peu de mal au début avec l’altitude mais une fois habitué ça a été. J’ai vraiment progressé en natation et j’en suis ravi. J’ai aussi fait quelques entraînements en course à pied. J’ai participé à une initiation au trail, j’ai appris plein de chose surtout que ce sont les montagnes de Killian Jornet donc c’est le coin du trail ! J’ai aussi pu rouler en vélo un peu, ça travaille bien en montagne !
 

Quel est ton programme maintenant ?

C.L : Je retourne en stage du 24/08 au 29/08 avec la fédération pour préparer le match sur 10km route France Italie le 8 octobre à Rennes, en espérant y être sélectionné. D’ici là je serai à Lille le 2 septembre pour y courir le 10km.

R.T :  L’objectif est de continuer à mettre en place ce que j’ai commencé à faire à Font-Romeu. Malgré le fait que je rentre en prépa économique à la rentrée et que le temps sera compté, j’espère pouvoir nager 2-3 fois par semaine, courir 2 fois par semaine, et rouler le week-end. Même si la priorité sera les cours, donc à moi de m’organiser.
 

Quelles sont tes premières échéances à la rentrée ?

C.L : Le 10km de Lille et si sélectionné le 10km France – Italie, Portugal à Rennes. Ensuite prépa cross.

R.T : Il y a le triathlon de La Baule distance sprint, je n’ai pas de place pour l’instant mais je me suis entraîné pour, donc on verra le 7 septembre. Sinon je compte faire quelques cross cet hiver et quelques courses sur route.

 

Avec quels objectifs ?

C.L : J’aimerai descendre sous la barre des 30 minutes, elle m’a échappé de peu la saison dernière sur piste, j’aimerai descendre en dessous le plus tôt possible, mais surtout le 8 octobre si je fais partie de l’équipe.

R.T : Pour La Baule si je peux y participer l’objectif est d’apprendre plein de choses, le départ, les transitions etc… Ce sera mon premier triathlon donc vraiment apprendre et voir comment ça se passe. Après on verra c’est sûr que s’il peut y avoir des résultats ça motive même si les cours seront prioritaires.