Dejan Ottou aura été l’un des grands acteurs des Championnats de France cadets et juniors en salle à Nantes en réalisant le doublé sur 60 m et sur 200 m et en décrochant la médaille d’argent qui aurait mérité l’or sur le relais 4×200 m avec ses camarades du NMA.

Dans son jardin du Stadium Pierre-Quinon, Dejan Ottou a impressionné en montant à deux reprises sur la plus haute marche du podium sur 60 m (6″91) et sur 200 m (21″86) chez les cadets : « Je suis complètement satisfait mais j’aurai préféré qu’il y ait un petit record personnel (6″87 et 21″69) qui tombe sur l’une des deux courses mais deux fois champion de France je ne peux pas faire le difficile. Sur 200 m, je pensais descendre sous les 21″70 mais je ne suis pas déçu, j’ai donné le meilleur de moi-même et le chrono viendra plus tard. Le Stadium est mon lieu d’entraînement mais j’ai réussi à me mettre en mode compétition. Étant à domicile, il y avait un peu de stress mais j’avais beaucoup de monde pour m’encourager. C’était de beaux championnats et j’espère qu’ils vont se terminer sur une troisième médaille au 4×200 m », indique-t-il juste avant le départ de cette troisième épreuve.

 

 

Ces Championnats ne pouvaient pas n’être faits que d’or pour le Nantes Métropole Athlétisme… quoique. Accompagné par ses coéquipiers Lilian Caron-Douillard, Edouard Hery, Yanis Lamotte et Thibaud Pasco, Dejan Ottou s’est classé deuxième de la finale juniors du relais 4×200 m. Au coude à coude avec le Caen Athlétic Club avant le dernier passage de témoin, le quatrième relayeur nantais a été gêné de manière “non intentionnelle”, lorsqu’il s’est élancé, par le troisième relayeur normand, perdant un temps considérable. L’écart du chrono à l’arrivée parle de lui même : 1’28″75 contre 1’30″24. « Attention Caen, attention Caen ! », avance le commentateur d’Athlé TV, redoutant la disqualification du CAC. Les vidéos et photos semblent toutefois montrer une obstruction volontaire de l’athlète caennais empêchant l’athlète nantais de s’élancer correctement mais le juge arbitre n’a pas jugé l’action illicite après plus d’une heure d’échange. Cruel dénouement pour les Nantais.

 

 

Les autres résultats des Nantais ? Sharon Michaud a fini septième de la finale juniors du 60 m en 7″80 et a battu son record personnel en séries du 200 m en 25″68. Lilian Caron-Douillard a remporté la finale B du 200 m juniors en 22″22 (record personnel) et a atteint les demi-finales du 60 m (7″10). Yanis Lamotte a terminé quatrième de sa série du 200 m juniors en 23″13. Enfin, Juliette Bourogaa a pris la onzième place du concours du triple saut juniors avec une meilleure marque à 11,20 m.

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédits photos : @nmathle