Sélectionner une page

Chloé Fagon renforce les haies nantaises

Chloé Fagon renforce les haies nantaises

Après l’arrivée de Marvin Pistol, venu apporter de l’expérience sur les haies hautes masculines, le NMA peut également compter un renfort supplémentaire chez les féminines, avec la signature de Chloé Fagon, 22 ans, détentrice d’un solide record personnel en 13″50 sur 100  m haies. Et elle s’est montrée ravie de continuer à progresser avec le maillot bleu et orange sur les épaules.

Dans une discipline qui ne manque déjà pas de talents à l’image de Laura Valette ou de Mathilde Coquillaud-Salomon, Chloé Fagon vient renforcer notre effectif sur 100 m haies : « Ça va faire la troisième année que je m’entraîne sur Nantes. Pendant deux ans, je suis restée licenciée dans mon club l’Athlétic Club Salonais. J’ai décidé de venir au NMA pour faciliter l’organisation sportive comme les déplacements en compétitions, en championnats, et les stages. C’est intéressant de rejoindre un club qui a une réelle démarche vis-à-vis des athlètes de haut niveau » explique celle qui détient des records honorables sur la ligne droite (11″83) et au saut en hauteur (1,70 m).

Mais si l’on écoute la néo-nantaise, l’un des arguments clés, qui l’a décidée à rejoindre le Nantes Métropole Athlétisme en septembre, est la présence d’un solide groupe d’entraînement dirigé par Richard Cursaz et emmené par son homologue Laura Valette : « Je me suis bien adaptée à sa méthode d’entraînement, il est bien investi, si de notre côté, on l’est aussi. Il est présent autant pour notre projet sportif que pour notre projet professionnel. C’est aussi intéressant d’avoir Laura à l’entraînement. Cela ne peut être que bénéfique pour moi. » déclare, Chloé, tout sourire.

.

« Descendre mes chronos cet hiver ainsi que cet été »

Pour mettre toutes les chances de réussite de son côté, elle sait qu’elle doit, en priorité, « travailler la souplesse et la musculation. Techniquement, je dois attaquer loin et réceptionner proche de la haie au niveau de la jambe d’attaque, et ne pas avoir le bassin qui part en arrière. Mes objectifs ? J’espère descendre mes chronos cet hiver ainsi que cet été, me replacer au niveau des seniors et atteindre les finales élite, assure la championne de France universitaire du 60 m haies qui sait que tout le club sera derrière elle dès cette saison. Et tout le Sud également. Je pense que le club continuera à me faire progresser et à développer mon expérience ».