Sélectionner une page

Indoor de Nantes : Les forces en présence

Indoor de Nantes : Les forces en présence

Le Stadium Pierre-Quinon accueille la sixième édition du Meeting Elite Indoor de Nantes samedi 26 janvier. Première étape du circuit Elite français, l’événement est l’occasion pour les athlètes de monter en puissance dans l’optique des échéances nationales. D’autres viennent pour tenter de valider le niveau de performance requis (NPR) pour les Championnats d’Europe de Glasgow. Présentation.

.

FEMMES

60 m (NPR Glasgow : 7″25 – Victoire 2018 : Carolle Zahi en 7″15)

Vainqueure l’année dernière, Carolle Zahi dispose d’une marge de manœuvre considérable sur ses principales concurrentes. La championne de France de la discipline tentera de s’acquitter du niveau de performance requis pour les Europe de Glasgow fixé à 7″25. La Portugaise Lorène Bazolo ainsi que l’Irlandaise Joan Healy sont les deux seules sprinteuses capables de lui résister, avec un record personnel respectif de 7″27 (2018) et de 7″31 (2018). On retrouvera les Françaises Stella Akakpo, Maroussia Paré, Estelle Raffaï, Nasrane Bacar, Eloïse De la Taille et Solenn Compper qui peuvent toutes jouer une place sur le podium.

.

400 m (NPR Glasgow : 53″00 – Victoire 2018 : Déborah Sananes en 53″66)

Joli duel en perspective entre la sociétaire de la cité des Ducs Agnès Raharolahy et Kellya Pauline, vice-championne de France Élite du 400 m en salle, pour lesquelles le NPR n’est pas une utopie. Autres prétendantes au podium, la Portugaise Catia Azevedo, détentrice d’un record à 51″63 en plein air, mais aussi la Néerlandaise Van Leuveren. Attention également à Kalyl Amaro, Louise-Anne Bertheau, Elise Trynkler et Amandine Brossier qui entendent également jouer leur carte dans la lutte pour le top 3.

.

800 m (NPR Glasgow : 2’03″50 – Victoire 2018 : Imane Boukharta en 2’09″10)

Deux athlètes sortent du lot : La Lettone Liga Velvere et la Néerlandaise Danaid Prinsen. Aura-t-on une surprise de la part des deux jeunes Ethiopiennes Hirut Meshesha, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 (Buenos Aires) et Frehiywot Wondie qui sont sous les 2’02 en plein air l’été dernier ? En tout cas ça promet une grosse bagarre pour monter sur la boite si on y rajoute la Portugaise Adrianna Cagigas, l’Espagnole Zoya Naumov et la gagnante du Meeting 2017 Suzanne Voorrips. On n’est pas à l’abri de quelques belles surprises avec la présence des Françaises Corane Gazeau, Manon Fage, Charlotte Pizzo et Camille Laplace.

.

60 m haies (NPR Glasgow : 8″10 – Victoire 2018 : Laura Valette en 8″27)

En l’absence de la Nantaise Laura Valette qui a préféré jouer la prudence, c’est la Portugaise Olimpia Barbosa qui part avec la faveur des pronostics. Parmi les autres athlètes engagées, on retrouve certains visages bien connus des haies hautes tricolores dont Fanny Quenot, Awa Sene, Coralie Comte, Rosvitha Okou ou encore Aïsseta Diawara qui chercheront une performance de pointe.

.

Hauteur (NPR Glasgow : 1,90 m – Victoire 2018 : Prisca Duvernay avec 1,86 m)                                                    

La Franco-Belge Claire Orcel (1,91 m), la Britannique Bethan Partridge (1,89 m), licenciée au Nantes Métropole Athlétisme depuis deux saisons, ainsi que Solène Gicquel déjà très en forme, devraient offrir un joli concours aux spectateurs. La bataille pour le podium fera rage puisque la compétition mettra sur le devant de la scène les six meilleures françaises au bilan 2018 : Prisca Duvernay, Marine Vallet, Laura Salin-Eyike, Élise Le Dieu de Ville et Coralie Arcuby. Ça pourrait aller haut !

.

Triple saut (NPR Glasgow : 13,85 m)

De retour sur le programme de l’Indoor de Nantes après un an d’absence, le triple saut féminin voit se dégager une favorite : Rouguy Diallo. La championne du monde juniors à Eugene en 2014 a toutes les chances de faire tomber la meilleure marque de l’épreuve (13,77 m). La Britannique Laura Samuel (14,09 m en 2014) aura également son mot à dire. La championne du monde cadette à Lille en 2011, Sokhna Gallé ne devrait pas être très loin du podium.

.

HOMMES

60 m (NPR Glasgow : 6″65 – Victoire 2018 : Kyle De Escofet en 6″68)

Même si sa marge de manœuvre sur le Portugais Ancuiam Lopes (6″65) est réduite, le Britannique Kyle De Escofet (6″64), lauréat en 2017 et en 2018, est un candidat crédible à sa succession. L’Antiguais-et-Barbudien Chavaughn Walsh (6″67) ainsi que les Britanniques Arthur Reuben (6″68) et Confidence Lawson (6″68) semblent les seuls sprinteurs capables de leur résister. Pour venir les titiller, on peut compter sur le champion méditerranéen espoirs du 100 m Amaury Golitin (record à 10″07), valeur montante du sprint français.

.

200 m (Victoire 2018 : Ismail Bedel en 21″55)

Lauréat en 2018 et co-meilleur performeur des engagés avec 21″04, Ismail Bedel tentera de conserver sa couronne à Nantes. Grosse bagarre en perspective avec le Néerlandais Onyema Adigida qui est crédité du même chrono. La lutte pour la troisième place s’annonce vive entre une meute de jeunes loups aux dents longues à l’image d’Ilies Tano (21″23), Charles Renard (21″33), Ryan Zézé (21″38) ou encore Aurélien Larue (21″42) qui se tiennent dans un mouchoir de poche.

.

400 m (NPR Glasgow : 47″00)

Dans un double tour de piste relativement dense, bien malin est celui qui peut donner les bons pronostics. Au regard des performances d’engagement, c’est le champion de France en titre sur la distance Thomas Jordier (46″85) qui aura une belle carte à jouer. Demi-finalistes des Europe de Berlin sur 400 m haies, Muhammad Kounta (47“03) et Victor Coroller (47″04) ont eux aussi de sérieux arguments à faire valoir.

.

800 m (NPR Glasgow : 1’48″20 – Victoire 2018 : Mohamed Belbachir en 1’49″68)

Dans un quadruple tour de piste relativement dense, bien malin est celui qui peut donner les bons pronostics. Finaliste des Europe sur 3000 m steeple à Berlin, Djilali Bedrani viendra travailler sa vitesse et partira toutefois avec la pancarte de favori. Carl Soudril, Renaud Rosière, Romain Nacry peuvent s’inviter dans la course au podium.

.

60 m haies (NPR Glasgow : 7″70 – Victoire 2018 : Aurel Manga en 7″72)

Sans doute un des grands moments du Meeting Élite avec la présence du vice-champion olympique du 110 m haies à Rio en 2016 Orlando Ortega qui foulera pour la première fois la piste nantaise. L’Espagnol semble intouchable et pourrait s’attaquer au record de la réunion qui est de 7″54, propriété de Dimitri Bascou lors de l’édition 2015. Les Français Benjamin Sédécias (7″68) et Wilhem Belocian (7″75) ainsi que le Britannique Khai Riley Laborde (7″78) devraient se battre pour une place sur le podium. Deuxième en 2018, l’athlète du NMA Marvin Pistol (7″84) n’est pas loin derrière.

.

Longueur (NPR Glasgow : 7,95 m – Victoire 2018 : Raihau Maiau avec 7,79 m)

Le concours du saut en longueur masculin de cette édition 2019 vaudra encore le détour. Battu d’un centimètre par Raihau Maiau en 2018 (7,79 m contre 7,78 m), le Nantais Jean-Pierre Bertrand a une revanche à prendre. Tous les deux se verraient bien réaliser  le niveau de performance requis pour les championnats d’Europe en salle, à condition de bondir au moins à 7,95 m. Les deux jeunes sauteurs (26 ans) devront se méfier du champion de France Guillaume Victorin qui pourrait jouer les trouble-fête.

Crédit photo : Arnaud Masson Photography