Devant les siens, Agnès Raharolahy s’est offert la victoire sur 800 m avec un nouveau record personnel de 2’04″58 ce samedi lors du Meeting Elite de Nantes, deuxième étape du circuit élite français en salle 2022.

C’est la magie de l’athlétisme, et c’est pour cela que l’on aime ce sport, où sur une compétition on peut exploser ses records personnels et changer de dimension en l’espace d’un après-midi. La preuve avec Agnès Raharolahy qui arrivait avec une meilleure marque sur 800 m de 2’07″51 réalisée le vendredi 21 janvier à Lyon. Très expérimentée sur 400 m mais novice sur la distance du 800 m, la double championne d’Europe du 4×400 m (Zurich 2014 et Belgrade 2015) a fait très bonne figure en dominant le 800 m, dans un temps de 2’04″58. Un chrono synonyme actuellement de meilleure performance française de l’année 2022. Mise sur les bons rails par la meneuse d’allure Audrey Nkamsao, l’élève d’Emmanuel Huruguen, boostée par des centaines de supporters, a effectué une dernière ligne droite phénoménale et a débordé dans les ultimes mètres la favorite de la course, la Néerlandaise Suzanne Voorrips (3e en 2’05″02). « Très contente de ma course, elle s’est déroulée comme je le voulais. J’ai senti que j’avais les jambes, je me suis fait plaisir et le chrono a suivi ».

La « demi-sprinteuse » de 29 ans au courage sans borne a surtout montré qu’elle faisait désormais partie du gratin des athlètes françaises sur 800 m, et les spectateurs ne s’y sont pas trompés en lui réservant une très belle ovation. Aucun doute, à l’applaudimètre, l’enfant du Pays a remporté les suffrages haut la main : « Quelle ambiance ! Surtout dans la dernière ligne droite parce que les filles étaient proches ». Agnès Raharolahy a axé sa préparation cet hiver sur le 800 m dans l’optique de sa reconversion déjà plutôt réussie sur 400 m haies l’été dernier (record en 57″16) avec une troisième place lors des Championnats France Elite à Angers. Prometteur, surtout que certains spécialistes présents à Nantes la voient réaliser dès ses prochaines courses les minima pour les Mondiaux de Belgrade en salle fixés à 2’01″00. Parmi les autres performances des nantais à retenir du Meeting Elite de Nantes, mentionnons les 6″94 de Dejan Ottou sur 60 m, les 7″81 de Jérémie Lararaudeuse sur 60 m haies, les 1’48″86 d’Hamza Belmer sur 800 m, ou encore les 5,00 m de Bastien Franck à la perche.

Le Nantes Métropole Athlétisme remercie chaleureusement tous les bénévoles qui ont œuvré a la réussite de l’événement !

Tous les résultats, en cliquant ici.

Crédit photo : Matthieu Tourault / @nmathle