Sélectionner une page

Résultats du week-end : Laura Valette et Agnès Raharolahy ont fait leur rentrée

Résultats du week-end : Laura Valette et Agnès Raharolahy ont fait leur rentrée

Les compétitions du week-end réservées aux athlètes inscrits sur les listes ministérielles ont globalement souri aux Nantais. Laura Valette a effectué une rentrée très intéressante sur 60 m haies en 8″10, améliorant son record personnel d’un centième sur 60  m haies au Meeting Elite de Miramas. Agnès Raharolahy a bouclé son premier 400 m de l’année en 53″97  alors que Dejan Ottou, encore cadet première année, a été chronométré en 6″92 sur 60 m à Nantes. Vite, la suite.

C’était la rentrée pour Laura Valette vendredi au Meeting Elite de Miramas. Après s’être rodée en série en 8″17, la championne de France Elite du 60 m haies en 2019 a accéléré la cadence en finale pour l’emporter en 8″10, abaissant d’un centième son record personnel qui datait de février 2020 au Meeting de Paris Indoor. La hurldeuse des bords de l’Erdre se rapproche à neuf centièmes du niveau de performance requis (8″01) pour les Europe en salle de Torun, en Pologne (5 au 7 mars 2021). Dimanche, la championne olympique de le jeunesse en 2014 a enchaîné à Nantes lors d’un meeting uniquement ouvert aux athlètes inscrits sur listes ministérielles (règle qui restera en vigueur au moins jusqu’à début février). Si elle n’a pas pris part à la finale, l’athlète coachée par Richard Cursaz (CTS des Pays de la Loire) a été flashée en 8″12 en séries du 60 m haies, confirmant sa bonne forme du moment. « Je suis satisfaite de mon week-end. L’objectif était de reprendre goût à la compétition et de retrouver la bagarre avec les filles. Niveau chrono, c’est ce qu’on avait convenu avec Richard donc c’est plutôt rassurant pour la suite de la saison. Le retour de Miramas a été un peu éprouvant avec un avion capricieux qui ne voulait pas atterrir. J’ai donc décidé de faire une seule course à Nantes avec comme mots d’ordre  “propre et technique” c’est ce que j’ai fait donc tout est good. Maintenant j’espère que l’on va avoir une vrai saison hivernale pour pouvoir aller chercher de meilleurs chronos ». C’est évidemment tout ce qu’on lui souhaite. Dans cette même réunion provençale, les sauteurs en longueur Rougui Sow (6,22 m), Yann Randrianasolo (7,58 m) et Jean-Pierre Bertrand (7,34 m) n’ont pas réalisé les performances escomptées.

Pour son retour à la compétition, Agnès Raharolahy a regoûté aux joies du 400 m en salle à Nantes. Son dernier double tour de piste en salle remontait au rendez-vous continental à Glasgow en 2019. Deuxième en 53″97 derrière l’Angevine Amandine Brossier (53″36), la double championne d’Europe du 4×400 m (2014 et 2015) était ravie de retrouver la confrontation : « Contente de la course même si je visais un chrono un peu inférieur. Ça fait plaisir de courir avec des filles qui vont vite ! Ça m’avait manqué. En tout cas, de bonnes sensations même s’il reste encore du travail, j’ai hâte de recourir en tout cas ».

Alors qu’il n’est encore que cadet première année, Dejan Ottou impressionne de course en course. L’athlète de 15 ans a été crédité de 6″92 en séries puis de 6″98 en finale, passant pour la première fois sous la barrière symbolique des 7 secondes sur 60 m. Le sprinteur nantais améliore le record départemental qui appartenait à… William Reppert avec 6″96 en 2016. Pour donner toute l’ampleur de ce chrono, avec 6″92, il serait monté sur la troisième marche du podium des France de sa catégorie l’hiver dernier à Miramas. Il s’agit de la deuxième meilleure performance de tous les temps sur la ligne droite en salle pour un cadet 1.

Toujours au Stadium Pierre-Quinon, Victoire Gredin-Bour (7″72 sur 60 m), Sharon Michaud (7″98 sur 60 m) et Axelle Reppert (8″54 sur 60 m haies) ont toutes les trois abaissé leur meilleur chrono de l’hiver. À Aubière dans le cadre des X-Athletics, compétition dédiée aux épreuves combinées, Ronan Pallier, en quête de réglages et de sensations, a bondi à 5,80 m dans le concours de la longueur handisport. Déjà sélectionné aux Jeux paralympiques de Tokyo cet été, le protégé de Fabrice Ploquin était accompagné par Marine Canard, responsable de la Commission Partenaires, qui a fait le déplacement en Auvergne. Enfin à Rennes, la junior Laura Lijéour (17’33″87 sur 3000 m marche) et le cadet Martin Gaudre (24’55″91 sur 5000 m marche) ont réalisé une rentrée en douceur.

 Crédits photos : Jean-Luc Juvin

Works with AZEXO page builder